GOVERNMENT OF CANADA ANNOUNCES US$38 MILLION PLEDGE FOR EDUCATION CANNOT WAIT [EN/FR

GENEROUS CONTRIBUTION FROM CANADA TO PROVIDE ACCESS TO EDUCATION FOR GIRLS LIVING IN CRISIS AND EMERGENCIES

2 December 2018, New York – The Prime Minister of Canada, Justin Trudeau, announced a significant new CAD$50 million (US$38 million) pledge to Education Cannot Wait during today’s Global Citizen Festival in South Africa.

The Government of Canada stressed that its contribution will “improve children’s education in countries facing humanitarian emergencies and crises” and that “investing in education, especially in crisis situations, empowers girls and prepares them for the future”.

This new pledge from Canada to Education Cannot Wait tops up its initial US$15 million contribution for a total of US$53 million in contributions to date. Canada is now the second-largest donor to the Fund.

The funding will provide much-needed gender-responsive education for girls living in the midst of crisis, in war zones, in refugee camps, in displacement and in emergencies settings.

Canada’s pledge marks an important milestone as leaders from the G7 step up efforts to deliver on the commitments of this year’s Charlevoix Declaration, which promises to increase equal access to quality education for girls and women.

In the declaration, G7 leaders underscored the value of a quality education for girls in crisis settings to “promote peace and security and drive improved health and life outcomes” and committed to “continue investing in girls’, adolescent girls’ and women’s quality education in developing countries, including in emergencies and in conflict-affected and fragile states”.

“Canada’s pledge sends a clear signal to the world that girls and adolescent girls everywhere can no longer be left behind, that they deserve equal access to education and opportunities. Today, Canada, together with the broad coalition of Education Cannot Wait’s partners, is telling the world that girls matter. We are telling the world that education cannot wait for the 39 million girls living in war and disaster that don’t have the opportunity to go to class, learn and thrive,” said Yasmine Sherif, Director of Education Cannot Wait.

Education Cannot Wait, a new global fund for education in crisis and emergencies hosted by UNICEF, seeks to mobilize US$1.8 billion by 2021 to provide access to safe, reliable, quality education for 8.9 million children – half of whom will be girls – enduring some of the worst possible human conditions on the planet.

Girls and adolescent girls living in crisis are often excluded from education. They are 2.5 times more likely to be out of primary school and 90 per cent more likely to be out of secondary school than those living in countries where there is no crisis. Girls’ access to quality education in conflict and crises settings helps to protect them against the risks of childhood marriage and early pregnancies, sexual assault and gender-based violence.

 

Click here to download the PDF version

###

Notes to Editors:

For more information on Education Cannot Wait, visit: www.educationcannotwait.org

For press enquiries, contact:

Ms. Anouk Desgroseilliers,

adesgroseilliers@educationcannotwait.org, +1 917 640-6820

 

About Education Cannot Wait (ECW)

Education Cannot Wait is the first global fund dedicated to education in emergencies. It was launched by international humanitarian and development aid actors, along with public and private donors, to address the urgent education needs of 75 million children and youth in conflict and crisis settings. ECW’s investment modalities are designed to usher in a more collaborative approach among actors on the ground, ensuring relief and development organizations join forces to achieve education outcomes

 

 


 

 

LE GOUVERNEMENT DU CANADA ANNONCE UNE CONTRIBUTION DE 38 MILLIONS DE DOLLARS USD AU FONDS EDUCATION CANNOT WAIT

LA CONTRIBUTION GÉNÉREUSE DU CANADA RENFORCERA L’ACCÈS À L’ÉDUCATION DES FILLES ET ADOLESCENTES VIVANT DANS LES PAYS EN CRISE

2 décembre 2018, New York – Le premier ministre du Canada, Justin Trudeau, a annoncé une nouvelle contribution de 50 millions de dollars CA (38 millions dollars USD) au fonds Education Cannot Wait dans le cadre du Global Citizen Festival aujourd’hui en Afrique du Sud.

Le gouvernement du Canada a souligné que cette contribution va « améliorer l’éducation des enfants dans les pays touchés par des urgences et des crises humanitaires » et « qu’investir dans l’éducation, surtout en situation de crise, renforce le pouvoir des filles et les prépare pour l’avenir. »

Cette nouvelle contribution du gouvernement du Canada à Education Cannot Wait s’ajoute à sa contribution initiale de 15 millions de dollars USD pour un total de 53 millions de dollars USD à ce jour, hissant le Canada au deuxième rang des plus importants donateurs du Fonds.

Le financement permettra d’assurer un accès équitable des filles et adolescentes vivant dans des zones touchées par les guerres et les crises humanitaires, dans des camps de réfugiés ou en situation de déplacement interne, à une éducation qui leur fait cruellement défaut. Le tout, à travers des programmes d’éducation prenant en compte la dimension genre.

Cette contribution du Canada constitue une étape importante dans les efforts des dirigeants du G7 pour tenir les engagements pris dans la Déclaration de Charlevoix plus tôt cette année. Le texte promet d’accroître l’égalité de l’accès à une éducation de qualité pour les filles et les femmes.

Dans la Déclaration, les dirigeants du G7 ont souligné l’importance d’une éducation de qualité pour les filles vivant dans des situations de conflits et crises: «  une éducation de qualité favorise la paix et la sécurité et favorise l’amélioration de la santé et de la qualité de vie », ils  se sont engagés à « investir dans une éducation de qualité pour les filles, les adolescentes et les femmes dans les pays en développement, y compris dans les États en situation d’urgence, en proie à des conflits et fragilisés. »

« La contribution du Canada est un signal clair pour le monde entier que les filles et les adolescentes ne peuvent plus être laissées pour compte, qu’elles méritent un accès égal à l’éducation et à des chances égales. Aujourd’hui, le Canada et la vaste coalition de partenaires du fonds Education Cannot Wait, disent au monde entier que les filles sont importantes. Nous disons que l’éducation des 39 millions de filles et adolescentes qui sont dans des situations de guerre et de catastrophes et n’ont pas la possibilité d’aller en classe, d’apprendre et de s’épanouir ne peut pas attendre », a déclaré Yasmine Sherif, Directrice de Education Cannot Wait.

Education Cannot Wait est un nouveau fonds mondial pour l’éducation dans les situations de crise et d’urgences. Le Fonds, hébergé par l’UNICEF, cherche à mobiliser 1,8 milliard de dollars USD d’ici 2021 afin de fournir un accès à une éducation fiable, de qualité et dans un environnement protecteur à 8,9 millions d’enfants – dont une moitié sont des filles – vivant dans des conditions parmi les plus difficiles sur la planète.

Dans les situations de crises engendrées par les guerres et les catastrophes, les filles et les adolescentes ont un accès plus limité à l’éducation. Elles sont 2,5 fois plus susceptibles de ne pas fréquenter l’école primaire et 90 % plus susceptibles de ne pas fréquenter l’école secondaire que les filles dans les pays où il n’y a pas de crise. Un meilleur accès à une éducation de qualité aide à les protéger contre les risques accrus de mariages et grossesses précoces, d’agressions sexuelles et de violences basées sur le genre.

 

Cliquez ici pour télécharger le PDF

 

###

Pour plus d’informations sur Education Cannot Wait, visitez: www.educationcannotwait.org

Contact pour la presse:

Anouk Desgroseilliers,

adesgroseilliers@educationcannotwait.org, +1 917 640-6820

 

À propos du fonds Education Cannot Wait  (ECW)

Education Cannot Wait (« L’Éducation ne peut attendre ») est le premier fonds mondial dédié à l’éducation en situation d’urgence. Il a été lancé par des acteurs internationaux de l’aide humanitaire et du développement, ainsi que des donateurs publics et privés, pour répondre aux besoins éducatifs urgents de 75 millions d’enfants et adolescents touchés par des situations de conflits et de crises. Les modalités d’investissement du Fonds visent à instaurer une approche plus collaborative entre les acteurs sur le terrain, en veillant à ce que les acteurs humanitaires et de développement unissent leurs forces pour obtenir des résultats en matière d’éducation.